Les astuces pour trouver un expert pour votre marketing digital

Dans un contexte de pénurie de talents, il est difficiles aux entreprises de trouver les perles rares. Pourtant il existe plusieurs moyens de trouver et de bien choisir ses community manager et autres experts pour votre marketing digital. Comment les reconnaître ? Comment savoir où les recruter ? Xavier-Noël Cullmann répond à vos questions dans sa conférence lors de l’Erepday 2019.

Qu’est ce qu’un community manager ?

Le community manager (CM) est responsable du développement et de la présence (ainsi que sa gestion) d’une marque, d’une organisation, d’une entreprise, sur les réseaux sociaux et tout autres espaces communautaires. C’est donc un pilier essentiel au marketing digital de la marque.

Le community manager a plusieurs rôles. Quels sont-ils ?

  • Il bâtit des relations. Si le CM ne bâtit pas de relations, la marque ne sera jamais connue du public. C’est un rôle primordial.
  • Il crée le buzz. Un CM doit être capable de faire parler de sa marque. Le meilleur moyen est de créer un buzz. Cela entraînera des réactions, on parlera de la marque, des clients voudront se fidéliser.
  • Il anime et modère les réseaux sociaux. En effet, la communauté est présente essentiellement sur les réseaux sociaux. Il est vital de leur apporter du contenu avec des nouveautés, des promotions mais aussi de les faire rire, de les émouvoir. C’est également conseillé au CM de répondre aux commentaires, aux interrogations, aux avis sur les réseaux car cela leur donnera une bonne image.
  • Il est à l’écoute de sa communauté. Cela rejoint le point précédent. Néanmoins, être à l’écoute c’est aussi écouter les demandes et faire en sorte de remonter celles-ci afin qu’il y ait du changement et que la communauté se sente écoutée.
  • Il va avoir une action bénéfique sur le SEO. Forcément avec toutes ses actions, votre référencement naturel va s’améliorer et vous aurez une meilleure visibilité.
  • Il élabore une stratégie digitale. Il n’y aura jamais d‘automatisation d’un CM. C’est une relation vivante et c’est donc pour cela que c’est à lui de créer une stratégie adaptée.
  • Il doit connaître la culture de l’entreprise, ses produits et services. On fait une bonne image quand on connaît au mieux sa marque et son entreprise. Il doit savoir répondre aux questions de sa communauté.
  • Il doit être proche de l’information. C’est bénéfique pour lui car il pourra se servir de l’actualité pour ses publications par exemple. De plus, il doit être informé de ce qu’il est dit sur sa marque et ses concurrents.

Xavier Cullman de KonexUp

Les femmes s’y intéressent !

C’est un métier d’une grande diversité. Les métiers du multimédia commencent à se diversifier et à attirer de plus en plus la gente féminine. C’est d’autant plus une bonne nouvelle pour les entreprises car les femmes apportent une autre approche du métier du community management. Si l’on trouve plus de femmes, ce n’est pas un hasard d’après Xavier-Noël Cullmann. Les femmes sont douces et sont plus touchées par le relationnel. Au niveau de l’âge, 68% des CM ont entre 21 et 30 ans. Encore un point fort car c’est une génération qui est née à l’époque d’Internet et des réseaux sociaux. Ils sont d’autant plus aptes à s’en servir et évoluer avec.

Qu’est ce qu’un bon community manager ?

Un bon community manager se distingue par plusieurs qualités :

  • Une bonne organisation
  • Un esprit d’équipe
  • Une grande curiosité
  • Une passion pour la marque
  • Une veille active
  • Une bonne intelligence émotionnelle
  • Une bonne écriture (grammaire, syntaxe, orthographe…)
  • Une empathie
  • Une bonne dose d’humour (mesurée)

Comment trouver des community managers ?

Il n’est pas facile de trouver des talents et surtout en période de pénurie. Alors comment s’y prendre ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Le reskilling interne

Ce concept consiste à chercher parmi ses propres employés, quelqu’un qui pourrait peut-être changer de poste. Peut-être qu’un pôle comporte trop de personnes et qu’un des employés pourrait migrer ? Certains de vos employés ont peut-être des capacités qui leur permettraient de changer de voie ? L’un des gros avantages du reskilling interne est que vous connaissez déjà la personne, vous avez confiance en elle. De plus, elle connaît déjà l’entreprise, ses produits et ses valeurs.

Les annonces

Un des moyens le plus classique mais qui porte ses fruits. En effet, 30% des community managers sont recrutés par annonces. A vous de donner envie avec votre annonce de venir travailler chez vous.

Post-études

Chercher auprès des post-études est un des moyens qui attire le plus. 53% des community managers ont un bac+5. Durant ces 5 années, ils auront pour la plupart, déjà eu des expériences professionnelles ce qui facilitera l’embauche.

La chasse

Nous ne sommes jamais mieux servis que par soi-même dit le dicton. Par le biais des réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn, il est possible de tomber des profils qui vous conviennent et que vous pourrez directement contacter. Vous pouvez également aller chercher directement dans les agences, écoles, entreprises des profils qui vous intéressent. Il ne vous restera plus qu’à faire une meilleure offre.

L’e-sport

Cela peut vous paraître étrange mais les meilleurs community managers seront sûrement cachés là où vous n’aurez pas pensé à chercher : les joueurs de jeux vidéos. Si le métier de community manager existe de nos jours, il a commencé grâce à l’e-sport. Ce sont les joueurs de jeux vidéos qui ont eu l’idée d’aller créer et animer des communauté afin de faire vivre leur passion. L’exemple cité par Xavier-Noël Cullmann le prouve avec des chiffres. En effet, le Z-event (événement d’e-sport) a donné rendez-vous à sa communauté et aux joueurs du monde entier du 20 au 23 Septembre 2019 pour soutenir l’institut Pasteur. Ils ont récolté 3.509.878 euros, cela prouve bien qu’ils savent fédérer et mobiliser, leurs compétences peuvent être mises à profit dans votre entreprise.

conférence Erepday community management

Que faut-il retenir ?

Un community manager est un pilier essentiel au marketing digital d’une entreprise. C’est lui qui assure de faire connaître la marque et d’animer sa communauté. C’est un métier qui attire de plus en plus les jeunes et les femmes, ce qui a tout pour plaire aux entreprises. De surcroît, un community manager ne pourra jamais être automatisé car son métier est basé sur le relationnel entre sa marque et sa communauté. Une machine ne pourra jamais avoir les qualités d’un bon CM. Enfin, il existe plusieurs façons de trouver des talents, même en cas de pénurie. Merci à Xavier-Noël Cullmann de nous avoir orienté à ce sujet.

Les commentaires ne sont pas autorisés