Google, recherche sémantique et référencement

Un dirigeant de Google, Amit Singhal, a récemment déclaré au Wall Street Journal que l’algorithme de Google allait être mis à jour pour permettre la recherche sémantique. Depuis deux ans, des ingénieurs ont constitué une base de données répertoriant des éléments comme des films, des acteurs ou encore des lieux. Cette base de données permettrait ainsi de relier ces éléments entre eux. Google sera alors capable de répondre directement aux questions des internautes : il pourra par exemple lister les acteurs d’un film.

La sémantique : définition

La sémantique correspond à l’étude du langage et des signes linguistiques par rapport au sens. La recherche sémantique prend de ce fait en compte le mot et son contexte pour lui donner un sens. Ainsi, elle permettrait au moteur de recherche de répondre à l’internaute en vérifiant que le contenu trouvé corresponde au sens des mots recherchés. Si l’internaute recherche le mot « orange » par exemple, en fonction des autres mots de la requête, le moteur de recherche sera capable de déterminer s’il s’agit de la couleur ou du fruit. Il pourra par conséquent répondre correctement à la demande de l’internaute.

Cette évolution de la recherche va dans le sens du web sémantique. Tim Berners-Lee, au travers de cette appellation, souhaitait arriver à un « web intelligent » où les informations ne sont plus seulement stockées mais également comprises par les machines. L’un des enjeux du web sémantique est la recherche de données par le langage naturel, un système de questions réponses. Il ne s’agit plus de décrire l’information recherchée par un assemblage de mots mais de poser une question directement.

Google, moteur de recherche sémantique

Actuellement, Google détermine l’importance d’un site web grâce à son algorithme en analysant les mots contenus dans le site ainsi que les liens pointant vers ce dernier. La mise à jour de l’algorithme de Google va apporter une nouvelle donne. Elle permettra au moteur de recherche de comprendre les requêtes des internautes en s’intéressant d’avantage au sens des mots. La recherche sémantique dans Google n’est pas nouvelle. Le moteur de recherche s’intéresse au sens des mots depuis plusieurs années en proposant directement sur la page de résultats une réponse aux requêtes des internautes comme les définitions, les traductions ou encore les recherches liées à la géolocalisation comme « météo » ou « cinéma ». Il s’agit donc d’une nouvelle évolution du moteur, ce n’est pas un bouleversement.

Comme ses concurrents, Google souhaite retenir les internautes sur son site. Par exemple, Facebook a intégré les résultats de Bing dans son moteur de recherche pour garder l’internaute sur son site. Google, lui, mise sur une recherche sémantique encore plus performante. Cette mise à jour de l’algorithme de Google pourrait concerner 10 à 20% des résultats de recherches selon le Wall Street Journal. Avec la recherche sémantique, Google va être en concurrence directe avec différents types de sites, comme les sites d’informations tels que Wikipédia ou les sites de questions-réponses comme Yahoo Answers.

Recherche sémantique

Quel impact sur le référencement ?

Avant même de parler de référencement, les premiers sites qui risquent d’être touchés par cette mise à jour de l’algorithme de Google sont ceux à faible contenu. Si un internaute décide de cliquer sur un lien alors que le moteur de recherche lui a donné la réponse, c’est pour en apprendre d’avantage. Par conséquent les sites qui se contentent de donner des dates, comme la fête des mères ou le changement d’heure, sans autres explications seront les premiers à connaître une baisse de trafic. Le but de Google est de fournir des informations ciblées sans avoir à consulter un autre site. Il est donc indéniable que certains sites vont connaître une baisse de trafic. Pour éviter de connaître une trop forte baisse, il faudra donc mettre l’accent sur un contenu de qualité.

En termes de référencement, la recherche sémantique dans Google peut avoir plusieurs conséquences. Tout d’abord, on peut penser que les résultats naturels seront repoussés plus bas sur la page pour laisser la place à un emplacement réservé pour la réponse de Google, comme c’est déjà le cas pour la recherche « météo » par exemple. Ensuite, avec la recherche sémantique, il faut penser que ce ne sont plus les mots-clés qui permettent de définir si une page a de l’importance. Google va certainement comprendre d’avantage les synonymes ou les formulations différentes : on peut donc penser qu’un site proposant plusieurs expressions différentes sera avantagé par rapport à un site se concentrant sur une seule expression. Les techniques d’optimisation vont devoir évoluer dans ce sens, en s’attardant sur le sens des mots et non plus seulement leurs répétitions.

Référenceur & rédacteur web de la promo 2011/2012. Actuellement référenceur dans une agence de communication à Nice.

2 commentaires

  • Aline

    30 mars 2012, 9 h 28 min

    Merci pour cet article il est très intéressant. C’est sûr que la recherche sémantique représente des avantages pour Google qui pourra garder les internautes plus longtemps sur le haut de la page de résultats et auront donc le regard tout près des Adwords… ça représente aussi des avantages pour les internautes d’avoir une réponse rapide. Ceci dit niveau pluralité de l’information, c’est pas terrible : rechercher la réponse soi-même sur plusieurs sources différentes pour vérifier une information, c’est quand même un gros avantage des moteurs de recherche… mais il tend à disparaître

    • Armand

      30 mars 2012, 10 h 44 min

      Toutes les évolutions ne sont pas forcément bonnes pour trouver une information de qualité c’est sûr. La géolocalisation qui influe sur les résultats je ne suis pas pour non plus. Mais tant qu’il n’y aura pas de moteurs capables de concurrencer Google, ils peuvent faire un peu ce qu’ils veulent…

Les commentaires ne sont pas autorisés