Interview de Sébastien Pelletier, rédacteur web

Nous vous avions promis quelques interviews d’étudiants afin de vous présenter différents profils au sein de la licence. Il y a quelque temps nous vous présentions Sylvain Fouillaud, référenceur web en alternance. Nous vous proposons une nouvelle interview, cette fois-ci avec Sébastien Pelletier, rédacteur web en cours de formation.

Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Sébastien Pelletier, alias Sebz Pelletier sur la toile. Pourquoi un tel pseudo ? Tout simplement parce que se référencer sur Sébastien, c’est pas évident, Pelletier, c’est pas génial comme identification … Sébastien Pelletier, c’est hypra difficile. Je me suis donc forgé un pseudo, tout en restant assez explicite sur mon véritable nom. Bref, ça c’est l’anecdote. J’ai toujours été attiré par le monde informatique et Internet, et aujourd’hui je suis fier de dire que je suis un geek ! J’adore les jeux vidéo, le cinéma, la musique aussi, la littérature fantastique et écrire à mes heures perdues.

Quel a été ton parcours avant de rejoindre la licence RRW ?

Avant la licence RRW, j’ai d’abord fait un an en Licence de Sociologie et Anthropologie Linguistique (autrement dit, l’étude du comporte humain et de son langage), mais trop de théorie tue la théorie. J’ai donc cherché une formation plus pratique et dans l’informatique, je me suis donc tourné vers les DUT et BTS. J’ai trouvé après quelques recherches le DUT Services et Réseaux de Communication à Montbéliard, que j’ai rejoint en spécialité Communication.

Pourquoi avoir choisi cette formation ?

Cette licence semblait, pour moi, la suite logique de mon cursus. Quand j’étais en SRC en Communication, on nous apprenait les bases du référencement, de la rédaction web, du marketing, du netlinking, l’emailing … et c’est vrai que c’est ce qui me plaisait, c’est mon petit monde, même si je garde une préférence pour la rédaction. J’ai pensé que la licence pouvait être un approfondissement de ces connaissances. Il y a des anciens SRC Montbéliard qui ont fait cette licence pro, et les retours que nous avons eu ont été assez bons, sans compter un de nos enseignants qui nous en a fait l’éloge.

Peux-tu nous dire pourquoi il est important de savoir rédiger pour le web ?

Il y a pour moi deux aspects dans la rédaction web. Le premier, c’est d’être lu, d’attirer l’internaute à lire l’article, et donc comme on est sur la toile, qu’il en parle autour de lui pour être lu davantage. Pour cela, savoir comment construire son texte et avoir une qualité de rédaction est nécessaire. Il est parfois difficile de faire des articles sur des sujets sérieux sans ennuyer son lecteur. J’avoue que parfois, j’abandonne la lecture en cours tellement c’est laborieux, à la limite je préfère relire le Contrat Social de Rousseau plutôt que de finir l’article. Savoir rédiger, avoir son style propre peut permettre à un texte fastidieux de devenir un petit concentré d’humour, qui apporte toujours l’information demandée par le lecteur.

Le deuxième aspect, c’est évidemment le référencement. Un texte introuvable ne sera jamais lu, un texte pauvre non plus : Content is King. C’est tout un art de rédiger son texte pour y insérer des liens avec des ancres qui se fondent dans un article, éviter les bons vieux « Cliquez ici ». En gros, être potes avec les moteurs de recherche.

En quoi la rédaction pour le web diffère d’un autre média ?

La rédaction web est plus proche de l’écriture journalistique que l’écriture romanesque ou de diffusion. Web et journal respectent la construction du papier en pyramide inversée (infos importantes au début, détails et précisions à la fin), on doit avoir le ton et l’information qu’on cherche juste en lisant le titre et le premier paragraphe. Mais l’écriture web est, pour moi, beaucoup plus riche, puisqu’il est possible d’y intégrer des images, des vidéos, des liens, … utiliser d’autres médias pour enrichir le côté textuel. Ayant travaillé pour le papier et pour le web, il est plus facile de se lâcher un peu plus sur la toile. Eh oui, il n’y a pas de limitation en terme de caractères sur Internet !

Tu écris sûrement des articles sur des sites, tu aurais quelques mots à nous dire sur ton expérience ?

J’ai commencé à écrire sur Internet avec un Skyblog, et que personne ne se moque puisque tout le monde en a eu un étant adolescent ! J’avoue qu’il n’y avait aucun intérêt à lire ce torchon, même moi je me surprend quand je retourne voir ce qu’il y était écrit. En SRC, je me suis monté un petit blog, que j’ai laissé tomber par manque de temps. Il parlait de l’actualité cinéma, des articles sur des objets improbables dans l’univers geek, … un melting pot sans objectifs définis. Pendant mon stage au journal Le Pays, en SRC, je faisais aussi pas mal de rédaction web, sur des sujets divers et variés sur l’actualité locale, passer d’une histoire sordide à un concours de perruches tout en passant par les DNS qui avaient disjoncté dans le Territoire de Belfort.

Aujourd’hui, je suis rédacteur pour 24 matins pour mon projet tuteuré. Je m’occupe principalement de la catégorie Cinéma, même s’il m’arrive de faire des articles pour les séries ou les jeux vidéo. C’est beaucoup de l’actualité, sauf en jeux vidéo ou ce sont surtout des tests. Un de mes articles a été publié sur Begeek.fr, retweeté par EA et SWTOR, et je t’avoue que je m’attendais pas à cela !

Après ce premier semestre passé, quelles sont tes impressions sur la licence ?

Venant de SRC, la plupart des choses qu’on nous enseigne sont un peu du réchauffé. Ce n’est pas un mal, reprendre parfois depuis la base ne peut être que bénéfique. Les profs sont vraiment présents, ils ne te laissent pas te débrouiller seul. Et ça c’est vraiment bien. Pour preuve, j’ai eu des petits soucis avec mon alternance, et mon tuteur m’a vraiment aidé, conseillé dans ma démarche de rupture de contrat et m’a aidé à retrouver un autre contrat. Dès qu’il y a quelque chose, une question, un avis, ils sont vraiment présents pour aider à la compréhension et à l’avancée.

Un conseil à donner à nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans la rédaction web ?

Être rédacteur web, ce n’est pas seulement pondre des articles pour dire « Ouais, cool, j’ai un article ! ». Il faut intéresser son lecteur, et c’est en rédigeant qu’on devient rédacteur. Si le métier de la rédaction web vous intéresse, je n’ai qu’une chose à dire : lancez-vous ! Laissez parler votre imagination, lâchez-vous sur vos textes, rendez-les agréables à lire (même s’ils parlent de la mort d’un colonel tué à coup de fausses notes). Personnellement, je suis assez fier quand je vois mes articles publiés sur un site.

Quelques petits tips juste pour vous, parce que je suis un mec comme ça : pensez bien au titre et l’accroche, ce sont les deux choses vues en premier en arrivant sur l’article, ils doivent donc être aguicheurs et explicites. La mise en page doit être réfléchie aussi, car c’est ça qui vous permettra un petit plus dans le référencement naturel ou la satisfaction de voir votre article lu dans sont intégralité.

Un dernier mot à ajouter ?

Yoshi !

Référenceur & rédacteur web de la promo 2011/2012. Actuellement référenceur dans une agence de communication à Nice.

Un commentaire

Les commentaires ne sont pas autorisés