La presse en parle

La licence RRW citée dans Capital de février 2014

capital-fevrier-2014

L’IUT de Mulhouse : une excellente formation pour devenir référenceur

Le N°269 du magazine Capital cite l’IUT de Mulhouse et sa formation de Référenceur, un métier récent dont les prestations ne cessent d’être réclamées, aussi bien en agence que chez les annonceurs.

La version février 2014 indique clairement que les étudiants sortant de la licence Référenceur & Rédacteur Web disposent des armes nécessaires pour devenir de véritables experts.

Consulter l’article de Capital Capital LPRO RRW

 

La licence RRW citée dans Capital de février 2011

Magazine Capital février 2011

La licence ne cesse se s’agrandir et de faire parler d’elle !

Le diplôme se démarque des autres par son exclusivité et sa capacité à répondre aux besoins des entreprises.

En effet, à l’issue de la licence, les étudiants sont capables d’occuper un poste de référenceur en entreprise ou en agence. De fait, 100% des étudiants ayant fait le choix de poursuivre dans ce domaine ont été recrutés dans les quelques semaines après la fin de la licence.

Le magazine Capital de février 2011 (N°233) cite ainsi la licence RRW comme l’une des rares à assurer du travail dès l’obtention du diplôme.

Consulter l’article de Capital Capital LPRO RRW

 

Parution dans l’Alsace du 6 octobre 2009

Une formation pour les référenceurs du web

Présentation de la licence professionnelle Référenceur et Rédacteur Web par les étudiants de la promotion 2008-2009, dans le quotidien régional L’Alsace (06 octobre 2009).

De gauche à droite : Michel Grevillot, Morgan Zeller, Mylène Dunand, Jean Freyburger, Grégoire Arnould

De gauche à droite : Michel Grevillot, Morgan Zeller, Mylène Dunand, Jean Freyburger, Grégoire Arnould.

La licence professionnelle Référenceur & Rédacteur Web, proposée depuis l’année dernière par le département SRC de l’IUT de Mulhouse, connaît un succès notable auprès des professionnels.
Cette formation résulte d’une collaboration entre le département SRC (Services Réseaux de Communication) de l’IUT de Mulhouse et les entreprises du secteur des TIC.

Proposée en formation initiale depuis cette année ou par la voie de l’alternance depuis sa création en 2008, elle vise à améliorer la visibilité des sites Web, en particulier sur les moteurs de recherche tels Google ou Yahoo.

C’est ce que souligne son responsable Michel Grevillot : « la première formation diplômante dans ce domaine en France à un niveau bac + 3 ». Mais ce sont les étudiants de cette filière et plus particulièrement ceux de la première promotion qui en parlent le mieux.

Mylène, 23 ans, la Haut-Saônoise major de la promo, Morgan, le Mulhousien, Jean, le vétéran avec ses 34 ans, et Grégoire, le Strasbourgeois, le reconnaissent :

« C’est une très bonne formation adaptée aux besoins des entreprises spécialisées dans les technologies de l’information et de la communication. »

Ils ont apprécié, « l’équilibre entre la formation académique et l’alternance en entreprise et le fait que nous venions d’horizons différents. » Mylène, après un bac économique et social, s’est orientée vers la documentation et la veille technologique avec, à la clef, un Master avant d’intégrer cette licence qu’elle qualifie « d’atypique par sa spécialisation et ses débouchés vers un métier innovateur ». Embauchée chez Activis, elle reconnaît qu’elle doit pour cette nouvelle orientation beaucoup à un Bas-Rhinois Olivier Andrieux, « le pape du référencement sur le web » et le parrain de la première promotion.

Morgan souligne « qu’il faut avoir une certaine sensibilité pour le Net. Aujourd’hui, j’ai trouvé un emploi qui me permet de voir l’avenir avec confiance. ». Même impression pour Grégoire qui, après une fac d’éco, a arrêté ses études pour travailler, puis s’est inscrit en Dut Info Com’ où un stage chez Blueboat au Parc des Collines à Mulhouse « a déclenché l’envie de poursuivre par cette licence. »

« Le métier de référenceur est passionnant, car c’est lui qui permet de rendre visible un site sur internet en le faisant figurer en tête de page sur les moteurs de recherche. »

Jean, lui, s’est inscrit dans cette formation, car il souhaitait se reconvertir après une formation en droit et un Master obtenu dans une université américaine. Après avoir travaillé durant quatre ans, il reconnaît « avoir mis les pieds dans un monde que je ne connaissais pas, mais qui me passionne » et découvre chez Activis un domaine qui surfe sur la réussite et le plein emploi.

J-M.V.

Logo Journal Alsace