Blog

Interview Arnaud Bruckler étudiant « Référenceur et Rédacteur Web »

Arnaud fait partie de la trentaine d’étudiants en licence professionnelle Référenceur et Rédacteur Web. Il a volontiers répondu à mes questions pour ce nouvel article « Formation ». Sans plus attendre, je vous laisse le découvrir à travers cet interview !

Arnaud, décris-nous en quelques phrases ton parcours.

Mon parcours n’était pas évident dès le début. En sortant d’un bac STG je possédais un très mauvais dossier qui m’a empêché de pouvoir poursuivre mes études. S’en est suivi alors une année de petits boulots, travail à la chaine pour Peugeot, dans une usine chimique ou encore chez McDonald’s. Cette expérience m’a permis de me forger et m’a poussé à reprendre mes études.Après avoir prouvé toute ma volonté, j’ai réussi à rejoindre le DUT Services et Réseaux de communication à l’IUT de Mulhouse, qui a été un tremplin pour ma vie professionnelle.

J’ai appris les notions de base de la programmation et du Webdesign. J’ai également eu la chance de réaliser mes stages au  sein de l’agence de communication Studio Adagio qui m’a vraiment ouvert à la créativité. Par la suite j’ai choisi la licence pro. Référenceur et Rédacteur Web afin d’acquérir de nouvelles compétences. J’ai d’ailleurs la chance de travailler en alternance avec l’agence digitale Oboqo qui me permet de m’améliorer chaque jour dans tous ces différents domaines.

Qu’est-ce qu’il te plait dans la licence  RRW ?

Pour pouvoir gérer la création d’un site web de A à Z il me fallait des connaissances précises dans le domaine du référencement. A quoi bon faire un bon site web si on ne peut pas le rendre visible à travers les principaux moteurs de recherche ?
La licence RRW en plus d’être la seule licence de ce type en France m’a également intéressé par les cours assurés par de véritables professionnels du domaine. Enfin cette licence m’a permis d’avoir un regard différent sur mon métier et donc à être plus sensible sur certains aspects (l’ergonomie d’un site par exemple).

Combiner cours théoriques et entreprise ce n’est pas trop éprouvant pour toi ? Quels sont tes objectifs ?

Il y a beaucoup de travail à fournir, ça c’est sûr, mais on n’est beaucoup plus à l’aise dans ce que l’on fait car on a un véritable regard de professionnel. C’est le deal, avoir des semaines très chargées mais au final obtenir une véritable expérience du domaine sur un an.

Mes objectifs sont de progresser de jour en jour sans m’arrêter, j’ai  la chance de travailler dans un domaine en constante évolution, il s’agit donc pour moi de rester toujours à la page. C’est d’ailleurs quelque chose de très compliqué que de posséder un profil très polyvalent car on ne peut laisser reposer aucune facette au risque de ne plus être à jour.

Et après la licence que comptes-tu faire ?

Grimper les échelons ! La peur de stagner est omniprésente chez moi. Actuellement, je me sens particulièrement à ma place au sein de l’entreprise Oboqo, j’apprends, j’évolue, sur des thèmes très différents tous les jours. Sur le long terme j’aimerai pouvoir avoir assez de compétence pour gérer toute une équipe, travailler en autonomie de A à Z sur un projet, travailler avec des clients très importants, avoir une expérience du travail à l’étranger, autant de défis que je me suis lancé et que je compte bien relever !

Nous aimerions connaître ton avis concernant l’ensemble des Nouvelles Technologies de l’Information et l’importance qu’a pris le Web 2.0 ?

Je pense que j’ai énormément de chance d’être tombé dans cette voie car le web possède une richesse inépuisable. Cependant c’est un environnement qui évolue très vite et il est de rigueur d’évoluer avec lui si on souhaite faire quelque chose de remarquable et de moderne. Il y a quelques années on créait des sites via des « tableaux » ou encore en utilisant des technologies telles que le « Flash » ou les frames aujourd’hui ces techniques sont complètement dépassées et on réalise des sites dédiés à d’autres périphériques que les ordinateurs par exemple.
Pour les connaisseurs, j’ai d’ailleurs rédigé un article sur une nouvelle technique de conception pour les sites internet dédié aux tablettes et aux mobiles, le responsive design. Et encore je ne parle pas de la croissance des réseaux sociaux, des sites e-commerce, des nouvelles possibilités HTML5 et CSS3.

Penses-tu qu’il y a de l’avenir pour le SEO sur Internet ?

Bien entendu ! Chaque jour de nouvelles entreprises sont créées, il s’agit d’être là pour leur offrir une très bonne visibilité et cela passe forcément par le web.  Sans compter celles déjà existantes et qui souhaite chaque jour offrir à leurs internautes une image moderne et bien positionnée sur les différents moteurs de recherche (qui modifie leurs techniques de positionnement très rapidement).

 

Merci à Arnaud d’avoir répondu  à mes questions, on lui souhaite bon courage pour la suite !

Pour le contacter, rendez-vous sur son Profil Linkedin

2 commentaires

  • David

    27 décembre 2012, 17 h 09 min

    Merci pour ce récapitulatif détaillé! 😉

    • David

      27 décembre 2012, 17 h 10 min

      Infos très complètes sur la question du référencement naturel!..Dernièrement, j’ai plutôt eu tendance à prioriser les backlinks dans ma société offshore, avec des résultats sont plutôt satisfaisants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *