Blog

David Eichholtzer

Stratégie SEO : conférence d’un expert en référencement

Dans la série des conférences, poursuivons avec le passage très enrichissant de David Eichholtzer à l’IUT de Mulhouse. Après avoir acquis une solide expérience chez Activis, celui-ci a fondé son agence de référencement : WAM Référencement.

David Eichholtzer nous a montré, par une étude de cas précise, comment mettre en place une stratégie de référencement. Un cas concret, des exemples d’actions et le ressenti d’un professionnel du métier. Les étudiants de la licence professionnelle « Référenceur et Rédacteur Web » ont pu avoir une bonne perspective du métier de référenceur. Revenons sur quelques aspects de ce métier.

Pas de secret dans le référencement

Inutile de se faire passer pour une agence mystère : un référenceur peut être transparent et expliquer les actions techniques qu’il entreprend. Le client sera ainsi plus enclin à lui accorder sa confiance.

D’autant que la technique n’est qu’un aspect du référencement. Le référenceur est bien plus qu’un technicien du web, il ne fait pas que manier des outils : il orchestre et met en scène des actions, à tel moment, avec tels objectifs, etc. Avant tout, le référenceur élabore des stratégies.

Référencement : frontières et finalités

Le référenceur apporte donc conseils, idées et méthodologie. Il peut donner son avis dans plusieurs domaines d’un projet web, comme l’ergonomie, pour élaborer sa stratégie. En fait, le référencement, c’est aussi du marketing. David Eichholtzer voit le référencement comme une composante du marketing, interagissant avec tous les domaines et acteurs d’un projet web.

C’est d’ailleurs pourquoi il est indispensable de s’impliquer dans l’entreprise de son client. Le référenceur fait partie intégrante du projet de communication et de promotion.

David Eichholtzer nous rappelle aussi que le référencement d’un site ne se limite pas aux finalités de position et de trafic. Il faut aller plus loin, par exemple côté business ! D’où l’importance (et la difficulté) de la transformation / conversion. Là encore, on rejoint le marketing. Le volume de trafic importe moins que la qualité de ce trafic. C’est une évidence qu’il est bon de se rappeler : le visiteur doit devenir un client, un acheteur, un partenaire…

Etre référenceur : la recette

Il n’y a pas de secret dans le référencement, mais tout de même… Gardons un peu de suspense pour les futurs étudiants de la licence !

Bon d’accord, quelques « trucs » essentiels à tout bon référenceur :

  • Accompagner le client : aspect pédagogie, conseil. La relation client est centrale.
  • Se remettre en question et être curieux : d’une part le web évolue, et d’autre part les stratégies sont à étudier au cas par cas.
  • La promotion multi-canal : référencement naturel, payant, social… tout est possible. A condition que la stratégie soit étudiée, que les objectifs soient réalisables et cohérents, etc.

Comme tous les intervenants dans la formation, David Eichholtzer, référenceur averti, a pu nous apporter une vision concrète et sincère de son métier.

(Petite parenthèse : puisqu’on parle de marketing, plusieurs étudiants de la licence seront à Paris le 27 janvier pour le salon de l’e-marketing ! =D)

A bientôt !

5 commentaires

  • Mathieu

    27 janvier 2010, 21 h 41 min

    C’était vraiment bien de voir comment il est arrivé où il en est! Ce genre de conférence devrait se produire plus souvent.

  • davideich

    28 janvier 2010, 15 h 08 min

    Les étudiants de la Licence Référencement de Mulhouse ont apparemment apprécié la conférence de WAM-Référencement lundi.. http://is.gd/7dAD7

    This comment was originally posted on Twitter

  • Gabrielle

    28 janvier 2010, 21 h 40 min

    Simple, clair et surtout très intéressant. C’est toujours bon de voir des cas concrets, des expériences vécus et de la sincérité dans la présentation du métier.

  • Arnaud Briand

    30 janvier 2010, 14 h 07 min

    Bonjour,

    Intéressant. Le référencement, c’est aussi du marketing, ou le référencement, c’est avant tout du marketing, une « simple » compétence qui compose un savoir-faire transversal !!!???

    Je suis à 100% d’accord, seulement, on voit encore que la quantité prime sur la qualité (les sociétés de SEO industrielles font plus de CA que celles qui misent sur la qualité, avec des tarifs jours homme pas beaucoup moins chers).

    J’espère que la maturité des clients permettra d’éviter les biais actuels dans l’avenir, et que les référenceurs feront de plus en plus d’ergonomie, de webanalytics et d’éditorial : ils deviendront des chefs de projet ?

  • mikiweb

    30 janvier 2010, 17 h 00 min

    Stratégie SEO : conférence d’un expert en référencement http://bit.ly/cbZjwK

    This comment was originally posted on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>